Les satellites européens au service des secours et de la population
Les satellites européens au service des secours et de la population

Les satellites européens au service des secours et de la population

Des catastrophes toujours plus fréquentes à anticiper

L’été 2022 semble nous réserver quelques épisodes caniculaires impressionnants. En Gironde, depuis le 12 juillet dernier, les pompiers luttent contre les flammes qui ont déjà ravagé plus de 20 000 hectares.

Ce mois-ci, La Capsule de l’Espace s’intéresse aux moyens mis en œuvre par l’Agence Spatiale Européenne pour prévenir et anticiper ce type d’événement climatique majeur et venir en aide à la population et aux services de secours déployés sur le terrain.

La technologie spatiale pour lutter face aux aléas climatiques

L’ESA dispose de nombreuses constellations de satellites en orbite. Qu’ils soient déployés dans l’objectif d’étudier la météorologie ou de permettre de faciliter nos déplacements, tous sont aujourd’hui indispensables, notamment en période de crise.

Copernicus : un programme d’observation de la Terre

Lancé en 2014, le premier satellite de la flotte européenne est venu effectuer des premiers relevés radars qui seront plus tard compilés aux données acquises par la dizaine d’autres satellites envoyés dans le cadre du programme d’observation.

Ces satellites effectuent aujourd’hui des captures régulières de notre environnement.

Lors d’événements climatiques majeurs comme dans le cas des incendies en Gironde, un process d’urgence est mis en place. Il permet notamment aux services de secours de disposer d’informations globales et précises sur l’état actuel de la situation. Ces données permettent de déployer les moyens adéquats sur les zones les plus sinistrées.

Vue satellite du bassin d’Arcachon et des deux forêts de La Teste-de-Buch (gauche) et Landiras (droite) avec son nuage de fumée.
Galileo : l’Europe à la pointe de la géolocalisation

Le repérage du terrain est une opération fondamentale pour les équipes de secours. Cependant, elles doivent très souvent se rendre sur place.

Galileo est le service européen de localisation par satellite. Semblable aux systèmes américains, russes et chinois (ndrl : GPS, Glonass et Beidou), il est quotidiennement utilisé par la plupart d’entre nous. Si vous êtes équipé d’un téléphone muni d’une puce GPS, les satellites vous envoient alors très régulièrement une quantité innombrable de données pour déterminer votre position avec la plus grande précision.

Galileo est aussi très sollicité par les services de secours, notamment lors d’opérations de grande ampleur comme celle qui mobilise les pompiers actuellement en Gironde. Grâce aux données transmises par les satellites de la constellation, les secours peuvent plus facilement s’organiser et se déployer sur le terrain.


Les satellites : atout majeur dans la prévention des risques

Observer un foyer d’incendie, c’est pratique. Prévenir les risques et éviter le pire, c’est encore mieux.

Le programme Copernicus permet, sur la base d’observations satellitaires, de déterminer le risque associé à un territoire. Le 19 juillet dernier, une carte des risques d’incendies en France a été publiée.


Un programme pour améliorer nos moyens de télécommunication

La communication est très souvent une problématique majeure sur les zones d’intervention, notamment lorsqu’elles sont excentrées et éloignées de la population et des secteurs couverts par nos moyens de télécommunication classiques. Partie de ce constat, l’Agence Spatiale Européenne élabore actuellement le programme Connectivity.

Le programme consiste en l’envoi d’environ 170 satellites en orbite basse terrestre et en la création de stations au sol à l’horizon 2025. Le but principal est ici de permettre de faciliter et de sécuriser les moyens de télécommunications utilisés par les services gouvernementaux et, plus ponctuellement, par les services de secours, notamment en cas d’indisponibilité des moyens de télécommunications classiques.

Pour en savoir plus sur le programme Connectivity : https://www.europarl.europa.eu/RegData/etudes/BRIE/2022/729442/EPRS_BRI(2022)729442_EN.pdf


Des technologies au service des secours

La technologie n’est qu’un support, une aide aux milliers d’hommes et de femmes mobilisés sur le terrain, face aux flammes. Sans leur soutien exceptionnel, aucun satellite n’aurait pu sauver nos espaces naturels.

Crédit images : SDIS33

close

Recevez tous les articles et les futurs épisodes dans votre boîte mail !

Nous ne spammons pas ! Vous pouvez vous désinscrire librement de nos newsletters grâce au lien présent en bas de chacun de nos mails.

Un commentaire

  1. Ping :ClearSpace : l’Europe dépollue l’orbite terrestre - La Capsule de l'Espace

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Translate »