Apollo-Soyouz : les prémices d’une collaboration spatiale
Apollo-Soyouz : les prémices d’une collaboration spatiale

Apollo-Soyouz : les prémices d’une collaboration spatiale

Découvrez la chronique radio

Une mission diplomatique en orbite

En 1975, à l’heure où les relations entre américains et soviétiques se détendent, les deux présidents Nixon et Brejnev signent un accord pour une mission conjointe.

La NASA, après avoir développé la station SkyLab en réutilisant un second étage de son lanceur super-lourd doit trouver une utilité à l’une de ses capsules issues du programme lunaire américain.

Cette mission, à première vue symbolique, aura pour but de faire s’amarrer deux véhicules en orbite : une capsule Apollo et un vaisseau Soyouz.

Image de synthèse représentant le 1er rendez-vous spatial de l’histoire de l’astronautique, la capsule soviétique Soyouz (à droite) au moment de son amarrage en orbite au dessus de la Terre avec la capsule américaine Apollo en juillet 1975.
Source : RFI

Une mission symbolique et des retombées technologiques

Aussi symbolique que soit cette mission, elle aura tout de même amené soviétiques et américains à travailler de concert. Si la question du port d’amarrage fera débat au sein des deux équipes, il en résultera le développement d’un port androgyne, aujourd’hui la norme, déployé au sein de la Station Spatiale Internationale.

Photographie de la structure ajoutée à la capsule Apollo pour permettre un amarrage avec le vaisseau Soyouz.

Pour aller plus loin…

“Apollo-Soyouz : une rencontre au sommet”
Crédit : Stardust – La Chaîne Air & Espace
close

Recevez tous les articles et les futurs épisodes dans votre boîte mail !

Nous ne spammons pas ! Vous pouvez vous désinscrire librement de nos newsletters grâce au lien présent en bas de chacun de nos mails.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »