Le télescope James Webb nous livre ses premières images
Le télescope James Webb nous livre ses premières images

Le télescope James Webb nous livre ses premières images

Un télescope d’une envergure jamais atteinte

Lancé le 25 décembre 2021 depuis Kourou, en Guyane française, le télescope spatial James Webb s’est élancé pour un voyage de plus d’un million et demi de kilomètres.

Dès sa séparation du dernier étage du lanceur Ariane 5, toute une série de manœuvres et opérations toutes aussi délicates que périlleuses étaient prévues et devaient se dérouler sans accroc, de façon entièrement automatisée. Fort heureusement, ce fut le cas.

Après 30 jours de voyage, le JWST se plaçait en orbite autour du point de Lagrange L2 du système Terre-Soleil. De longs mois de calibrage et de tests l’attendait.

Le télescope spatial de plus de 10 milliards de dollars devait encore faire toutes ses preuves et ses premières images étaient attendues tant par l’ensemble de la communauté scientifique que par les passionnés les plus néophytes.

Le 11 juillet 2022, le président américain Joe Biden, aux côtés de Kamala Harris, vice-présidente des États-Unis et de Bill Nelson, administrateur de la NASA, rendait public le tout premier cliché du plus grand et plus coûteux télescope jamais envoyé dans l’espace.

Champ profond SMACS 0723
Crédits : NASA, ESA, CSA, and STScI

Cette image, capturée par la caméra proche-infrarouge “NIRCam” est l’image la plus lointaine et la plus ancienne jamais capturée par l’Homme.

James Webb meilleur que Hubble ?

En nous replongeant dans le passé, on peut se souvenir que le télescope spatial Hubble avait lui aussi capturé cette zone du ciel aussi petite qu’un grain de sable tenu à bout de bras. Il devient alors intéressant de comparer les performances entre les deux télescopes qui, rappelons-le, n’observent pas l’Univers dans les mêmes longueurs d’ondes. Quand le télescope Hubble observait l’Univers en lumière visible, le JWST capture ses clichés en infrarouge. La lumière se décalant progressivement vers le rouge tout au long de son trajet à travers l’espace interstellaire, la capture en infrarouge permet, après transposition en lumière visible, de visualiser les objets les plus lointains de notre Univers.

Comparaison entre une image fournie par le télescope spatial Hubble et celle réalisée par le James Webb Space Telescope (captures d’écran).
Source : Twitter – Thomas Appéré

“Une zone aussi grande qu’un grain de sable tendu à bout de bras”

Sur cette vidéo, on peut clairement identifier la zone du ciel capturée par le télescope James Webb. Une zone infiniment réduite et encore jamais observée avec une telle précision.

Source : Twitter – Rami Mandow

Une panoplie d’images saisissantes

Le lendemain, le 12 juillet 2022, la NASA a rendu public toute une série de clichés tous plus époustouflants les uns que les autres.

Toutes les images publiées par la NASA sont disponibles directement ici.

La Capsule de l’Espace en parle…

close

Recevez tous les articles et les futurs épisodes dans votre boîte mail !

Nous ne spammons pas ! Vous pouvez vous désinscrire librement de nos newsletters grâce au lien présent en bas de chacun de nos mails.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »