LCRT : la radioastronomie jusqu’aux cratères lunaires
LCRT : la radioastronomie jusqu’aux cratères lunaires

LCRT : la radioastronomie jusqu’aux cratères lunaires


On a déjà eu l’occasion de parler des plus grands radiotélescopes terrestres du monde. Mais, dès que l’on décide de s’aventurer hors de notre planète, l’adjectif “grand” n’a plus vraiment de sens.

Si le mythique radiotélescope d’Arecibo a longtemps été le plus imposant des outils de radioastronomie, FAST (pour Five-hundred-meter Aperture Spherical radio Telescope) devrait vous impressionner. D’un diamètre de 500 mètres, il est aujourd’hui le plus grand radiotélescope du monde.

Photographie du radiotélescope FAST
Crédit : CBAO

Mais sur Terre, si nous devons à l’atmosphère qui nous entoure notre survie, elle nous empêche depuis très longtemps de découvrir l’histoire de notre univers.

Si nous envoyons depuis des décennies des télescopes en orbite, toujours plus loin à l’instar du James Webb Space Telescope, en décembre 2021, c’est principalement pour nous affranchir des contraintes liées à notre atmosphère.

La Lune : l’endroit rêvé

Représentation de l’orbite de la Lune autour de la Terre
Crédit : ESA – Agence Spatiale Européenne

A environ 385 000 kilomètres de nous orbite un satellite que nous connaissons bien : la Lune. Elle, ne possède aucune atmosphère. Une aubaine pour les scientifiques qui rêvent de poser leurs outils de recherche au cœur de l’un de ses cratères.

Vue d’artiste du LCRT
Crédit : NASA

Un projet réaliste ?

Le projet du LCRT est aujourd’hui élaboré par la NIAC, un programme de développement de missions financé et soutenu par la NASA. Cela veut donc dire que cette mission n’est pas encore programmée par l’agence spatiale américaine.

Il faut dire que son déploiement sur le sol lunaire est ambitieux. Le projet prévoit en effet l’envoi d’un atterrisseur et d’un rover modulable. Si la présence pérenne de l’Homme sur et autour de la Lune n’est pas encore établie, alors les deux engins devront déployer le radiotélescope en totale autonomie et ce, sur la face cachée de la Lune.

Chronologie du déploiement du radiotélescope lunaire LCRT
Crédit : NASA
close

Recevez tous les articles et les futurs épisodes dans votre boîte mail !

Nous ne spammons pas ! Vous pouvez vous désinscrire librement de nos newsletters grâce au lien présent en bas de chacun de nos mails.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.