ClearSpace : l’Europe dépollue l’orbite terrestre
ClearSpace : l’Europe dépollue l’orbite terrestre

ClearSpace : l’Europe dépollue l’orbite terrestre

Depuis 1957 et l’envoi du premier satellite en orbite autour de la Terre, des milliers de lancements ont eu lieu. Tous (ou presque) avaient pour objectif de placer un nouvel appareil dans l’espace. En orbite, un satellite file à la vitesse prodigieuse de 28 000 km/h.

A cette vitesse, on n’a pas le droit à l’erreur. La moindre collision serait une catastrophe. Mauvaise nouvelle : un tel événement s’est déjà produit.

Satellites hors-service : incontrôlables ?

Représentation des débris spatiaux de taille inférieure à 1 millimètre.
Crédit : ESA – Agence Spatiale Européenne

Les satellites nous sont essentiels. Ils nous permettent de nous localiser, de rester en contact, de suivre l’évolution du climat et de la météorologie. Sans eux, nos habitudes seraient à coup sûr bouleversées.

Mais un satellite n’est pas éternel. Passées quelques années, il devient inopérant. La communication avec celui-ci est donc généralement rompue.

Cependant, il poursuit son trajet autour de la Terre…et rien (ou presque) ne peut l’arrêter. Heureusement, des mesures ont été prises pour éviter que de tels objets continuent d’occuper nos orbites sans but. Des lois imposent maintenant aux agences spatiales et aux sociétés chargées de lancements orbitaux de ramener se désintégrer sur Terre tout satellite ou corps de fusée qui aurait terminé sa mission dans l’espace et qui n’aurait plus rien à y faire. Bien que cette consigne soit plus ou moins respectée, elle a cependant permis de limiter la progression fulgurante de débris spatiaux.

Que faire des satellites hors-service déjà dans l’espace ?

Animation de la capture d’un débris spatial
Crédit : Agence Spatiale Européenne

Si des mesures existent aujourd’hui, ça n’a pas toujours été le cas. Depuis plusieurs décennies, se sont plusieurs centaines de satellites qui se sont accumulés sur nos orbites et beaucoup, aujourd’hui en panne voire abandonnés, restent à tournoyer au dessus de nos têtes.

L’Agence Spatiale Européenne, comme plusieurs autres organisations spatiales, s’inquiète du sujet. Partie de ce constat, l’ESA élabore actuellement le programme ClearSpace.

Ce projet consiste en l’envoi d’un satellite chargé de venir récolter les appareils qui n’ont plus aucune utilité et qui doivent être désintégrés pour limiter le risque de collision en orbite.

Équipé de quatre grandes pinces, ClearSpace freinera la progression du satellite ou du débris pour le faire retomber au bout de quelques minutes ou quelques heures.

ClearSpace : la solution trouvée à la progression des satellites en orbite ?

Ce projet est une solution (presque) idéale !

Il faut cependant garder à l’esprit qu’un lancement orbital coûte cher et que lancer une mission de “nettoyage” est tout sauf rentable.
En réalité, il est encore difficile d’imaginer des agences spatiales ou des sociétés privées s’emparer du problème et lancer de façon régulière des vols de “dépollution” de l’orbite.

Une solution existe. Reste à savoir si la cause primera sur la rentabilité du projet.


close

Recevez tous les articles et les futurs épisodes dans votre boîte mail !

Nous ne spammons pas ! Vous pouvez vous désinscrire librement de nos newsletters grâce au lien présent en bas de chacun de nos mails.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Translate »